libéral


libéral

libéral, ale, aux [ liberal, o ] adj. et n.
• v. 1160 « généreux »; lat. liberalis
1Vieilli Qui donne facilement, largement. généreux, large, munificent, prodigue. Il est plus libéral de promesses que d'argent.
2(v. 1210; lat. artes liberales « arts dignes d'un homme libre ») Vx Arts libéraux : peinture, sculpture.
(1845) Mod. Professions libérales, de caractère intellectuel (architecte, avocat, médecin, etc.), que l'on exerce librement ou sous le seul contrôle d'une organisation professionnelle. — Par ext. Médecine libérale et médecine salariée.
3(1750) Favorable aux libertés individuelles, dans le domaine politique, économique et social. Doctrines, idées libérales. Régime libéral. Démocratie libérale. Économie libérale. libéralisme. Par ext. Idées libérales. large, tolérant.
(Personnes) Qui est partisan du libéralisme. Un bourgeois libéral. N. Les libéraux.
Le Parti libéral.
⊗ CONTR. Avare. Autocrate, dictatorial, dirigiste, fasciste, totalitaire.

libéral, libérale, libéraux adjectif et nom (latin liberalis) Qui est favorable aux libertés individuelles, à la liberté de penser, à la liberté politique : Idées libérales. Qui est partisan du libéralisme économique, qui lui appartient : Économie libérale. Qui est indulgent, tolérant, permissif : Se montrer très libéral avec ses subordonnés.libéral, libérale, libéraux (homonymes) adjectif et nom (latin liberalis) libéraux libero nom masculinlibéral, libérale, libéraux (synonymes) adjectif et nom (latin liberalis) Qui est partisan du libéralisme économique, qui lui appartient
Contraires :
Qui est indulgent, tolérant, permissif
Synonymes :
Contraires :
- intolérant
libéral, libérale, libéraux adjectif Se dit d'une profession qui a pour objet un travail intellectuel effectué sans lien de subordination entre celui qui l'effectue et celui pour le compte de qui il est effectué, et dont la rémunération ne revêt aucun caractère commercial ou spéculatif (notaire, avocat, médecin, expert-comptable, etc.) ; se dit de quelqu'un qui exerce cette profession, du travail lui-même. Littéraire. Qui est généreux, qui donne avec largesse. ● libéral, libérale, libéraux nom Sous la Restauration, opposant bonapartiste ou républicain. Aux États-Unis, partisan d'une politique progressiste. ● libéral, libérale, libéraux (expressions) adjectif Arts libéraux, synonyme de arts. Intention libérale, synonyme de libéralité. ● libéral, libérale, libéraux (homonymes) adjectif libéraux libero nom masculinlibéral, libérale, libéraux (synonymes) adjectif Littéraire. Qui est généreux, qui donne avec largesse.
Synonymes :
Intention libérale
Synonymes :
- libéralité
libéral, libérale, libéraux (synonymes) nom Sous la Restauration, opposant bonapartiste ou républicain.
Synonymes :
- indépendant

libéral, ale, aux
adj., n. (et adv.)
rI./r adj. (et n.)
d1./d Litt. Qui se plaît à donner. Syn. généreux.
d2./d Profession libérale: profession non manuelle et non salariée (médecins, avocats, notaires, architectes, etc.).
d3./d Tolérant, large, ouvert, peu autoritaire. Une éducation libérale.
d4./d Partisan du libéralisme, en politique, en économie.
|| Subst. Les libéraux.
rII./r n. (et adj. et adv.) POLIT Membre ou partisan d'un parti libéral.
|| adj. Relatif aux libéraux, à leur parti. Le parti libéral du Québec.
|| adv. Voter libéral.

⇒LIBÉRAL, -ALE, -AUX, adj.
A. — Qui ne rencontre pas ou qui ne s'impose pas de contraintes, de limites.
1. a) Vieilli. Qui vise particulièrement à la formation de l'esprit ou repose sur l'activité de l'esprit et s'oppose aux activités manuelles et pratiques. On a voulu que l'enseignement restât libéral tout en devenant pratique (FRANCE, Vie littér., t. 1, 1888, p. 282) :
1. ... j'appelle, avec tout le monde, classes disponibles, celles où une sorte d'aisance permet aux hommes de recevoir une éducation libérale, de cultiver leur raison, enfin de s'intéresser aux affaires publiques.
SIEYÈS, Tiers état, 1789, p. 43.
b) En partic.
Anc. Arts libéraux.
Carrière libérale. Carrière qui demande dans son exercice une totale indépendance, en particulier vis-à-vis d'un intérêt, d'un contrat ou d'une autorité. Il déclara à sa mère qu'il se sentait invinciblement sollicité vers une carrière libérale (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 40).
Mod. Profession libérale ou professionnels libéraux; médecin, sage-femme libéral(e). Celle qui s'exerce (ou celui qui exerce son métier) dans une relative indépendance, refusant toute ingérence de l'État et n'acceptant éventuellement qu'un contrôle limité d'une organisation professionnelle propre. Anton. fonctionnarisé. Pour le corps médical, l'entente directe entre le médecin et le malade sur le montant des honoraires est l'un des principes essentiels de la médecine libérale (MEYNAUD, Groupes pression Fr., 1958, p. 241). La Meurthe-et-Moselle compte près de 200 infirmiers et infirmières libéraux dont plus de 80 % sont des femmes (L'Est Républicain, 31 mars 1981, p. 2) :
2. Ceux qui aiment la solitude et l'indépendance choisissent un métier artisanal, une profession libérale où charbonnier est maître chez soi...
MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 92.
Exercice libéral d'une profession; statut, système libéral; cabinet libéral. Le corps médical est attaché à la pratique libérale de la médecine parce qu'elle seule permet que s'établissent entre le malade et le médecin ces liens de liberté et de confiance sans lesquels il ne saurait y avoir de thérapeutique valable (H. HATZFELD, Le Grand tournant de la méd. libérale, Paris, Les éd. ouvrières, 1963, p. 51).
Emploi subst. Personne qui exerce à titre libéral. On remarque à peu près la même proportion entre généralistes et spécialistes chez les salariés et les libéraux (La Méd. praticienne, avr. 1979, n° 741, p. 15).
2. [En parlant d'une pers. ou de son attitude] Qui donne avec largesse ou qui manifeste de la générosité. Quand on n'est libéral que par prodigalité, on donne sans discernement (SAY, Écon. pol., 1832, p. 456). J'étais séduit par son attitude élégante et sa libérale confiance, et même enclin à renchérir sur ses gentillesses (CHARDONNE, Claire, 1931, p. 174).
[P. méton. du déterminé] Main libérale. Vous avez reçu mille bienfaits de sa main libérale, de ses mains libérales (Ac. 1835, 1878).
[En parlant d'une chose] Qui dénote une attitude libérale. J'ai reçu de madame de Theursan l'étrange envoi de quelques centaines de francs (...), je sais qu'elle n'a pas de fortune et que ce présent est libéral eu égard à ses moyens (SAND, Jacques, 1834, p. 309).
P. métaph. Qu'un lierre libéral environne mes tempes, mêlant la fleur de l'oranger à ses grappes sauvages! (CLAUDEL, Ville, 1901, I, p. 447).
Au fig. Ainsi la nature n'a été plus libérale pour ces derniers insulaires, qu'en leur paraissant plus avare, puiqu'elle s'est réservé des endroits où ils n'ont pu atteindre (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 81). C'est [le français] une langue libérale vraiment. Elle a été bonne pour le faible, pour le pauvre, ajoutons pour (...) l'homme d'esprit (RENAN, Feuilles dét., 1892, p. 259).
Libéral de/en + subst. (au fig.). Qui donne ou qui produit beaucoup. Notre ciel du Languedoc, si libéral en lumière (M. DE GUÉRIN, journal, 1833, p. 172). Sois libéral au moins de tes bons mots (AUGIER, Ciguë, 1844, I, p. 33). Il n'avait rien à donner à ses filles que son affection, et il en était libéral (BALZAC, Œuvres div., t. 3, 1845, p. 634). V. ajuster ex. 16.
B. — Qui n'impose pas ou qui n'accepte pas que soit imposées à autrui certaines contraintes.
1. [Sur le plan moral] Qui respecte la liberté d'autrui, essentiellement sa liberté de choix (ses idées, ses croyances, ses actes). Directeur, esprit libéral; discipline, morale libérale. Je reconnus bientôt en lui une belle âme, un bon cœur, des vues larges, généreuses, libérales, un ornement de l'humanité : je l'aimais (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 764) :
3. Libéral au meilleur sens du terme, il n'a cessé de prôner la tolérance, de tenter de vaincre des incompréhensions réciproques, tout en restant intraitable sur ce qui était à ses yeux l'essentiel, c'est-à-dire le respect sacré des droits de la personne humaine.
Le Monde, 11 sept. 1981, p. 18, col. 3.
Loc. Être libéral (avec qqn). Être tolérant à propos de sa conduite. Synon. avoir les idées larges. D'ailleurs, c'est un chapitre sur lequel je suis très libérale et Olivier vous le dira lui-même, je lui ai toujours passé les femmes de chambre (AYMÉ, Quatre vérités, 1954, p. 147).
En partic. Éducation libérale. Éducation qui respecte la personne de l'enfant, qui lui laisse une certaine marge de liberté dans l'observation des règles éducatives (cf. FOULQ. 1971).
2. [Sur le plan pol. ou socio-écon.]
a) Qui est favorable au (qui milite pour, ou qui pratique le) libéralisme politique. Prince, homme d'État libéral; régime libéral, principes libéraux; institutions, mesures, opinions libérales. Bien qu'il eût les instincts constitutionnels et libéraux de 1789 dans l'âme, et qu'il fût un ancien disciple et ami de Mirabeau, il avait gardé assez sévèrement le costume extérieur et aristocratique de l'ancien régime (LAMART., Nouv. Confid., 1851, p. 55). M. Grégoire se disait libéral, et il regrettait Louis-Philippe. Quant à Denoulin, il était pour un gouvernement fort, il déclarait que l'empereur glissait sur la pente des concessions dangereuses (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1314) :
4. Libérales, les démocraties occidentales veulent sauvegarder les droits des personnes, laisser une part à l'action spontanée de tous et de chacun : elles s'interdisent l'ambition de construire l'ordre social selon un plan et de soumettre l'avenir à leur volonté.
R. ARON, Essai sur les libertés, Paris, Calmann-Lévy, 1965, p. 78.
Emploi subst. masc. J'ai mené les vieux royalistes à la conquête des libertés publiques, et surtout à la liberté de la presse, qu'ils détestaient; j'ai rallié les libéraux au nom de cette même liberté sous le drapeau des Bourbons qu'ils ont en horreur (CHATEAUBR., Mém., t. 1, 1848, p. 472).
En partic. Presse libérale. Presse qui développe et appuie des idées libérales ou les idées d'un parti libéral. Savez-vous ce que le peuple français conclura de ce débat? Il admettra les insinuations de la presse libérale, il croira que les Bourbons veulent attaquer les résultats matériels et acquis de la Révolution, il se lèvera quelque beau jour et chassera les Bourbons (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 492). Café, salon libéral. Café, salon qui reçoit ou est réputé recevoir des libéraux. Un préfet qui souffre un café libéral dans sa ville (STENDHAL, L. Leuwen, t. 3, 1835, p. 364). L'illusion qui enchanta les salons libéraux de la Restauration (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 130).
HIST. Catholicisme, empire libéral.
Parti libéral. Parti de ceux qui au XIXe s. réclamaient l'accroissement ou défendaient le maintien des libertés individuelles. Anton. absolutiste, conservateur, monarchiste. Au XIXe siècle, en Europe occidentale, l'opposition des partis conservateurs et des partis libéraux a reflété un conflit de classe entre l'aristocratie et la bourgeoisie (Traité sociol., 1968, p. 38) :
5. Louis XVIII était mort sans que cet événement eût ébranlé l'assiette de la restauration bourbonnienne. Charles X succédait sans orage. Le parti libéral l'accueillait même avec une bienveillance naïve ou simulée.
SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 443.
[En Grande-Bretagne] Parti successeur du parti whig, par opposition au parti conservateur, successeur du parti tory. Il était venu au pouvoir, en Angleterre, avec le parti libéral, un ministre, Palmerston, qui abandonnait la politique de conservation européenne à laquelle, depuis 1815, le gouvernement britannique était attaché, et qui, partout, sur le continent, favorisait les mouvements révolutionnaires et l'idée de nationalité dans la pensée que l'Angleterre aurait intérêt à en prendre la tête (BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 180).
b) Qui est favorable au (ou qui applique le) libéralisme économique. Le schéma libéral de la concurrence entre industries (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 455). Comment nourrir et occuper ces masses d'hommes, une bonne moitié de l'humanité proliférant dans la misère? Cette question avait déjà été étudiée par Malthus et les économistes libéraux du début du XIXe siècle (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 491). V. économie ex. 4 :
6. Pour l'école libérale classique, la conciliation est automatique entre les intérêts individuels et l'intérêt général. L'État et les groupes privés ne doivent pas, par leur intervention, gêner ce libre jeu bénéfique de la concurrence entre les individus.
MUCCH. Sc. soc. 1969, s.v. libéralisme.
Emploi subst. masc. L'erreur des libéraux (...) fut de prendre l'ordre social régnant à leur époque pour un ordre absolu et éternel; de transformer le régime de la propriété et des contrats de leur temps en un droit imprescriptible et naturel (L. ROUGIER, Les Mystiques économ., Paris, Librairie de Médicis, 1938, p. 79).
Prononc. et Orth. : [], plur. masc. [-o]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1175 « qui donne avec largesse, générosité » ([BENOÎT DE STE-MAURE,] Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 44259); 1549 liberal de (EST.); 2. ca 1200 « qui convient à un homme de condition libre » (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, p. 55, 7); 1755 éducation libérale (PRÉV.); 1845-46 profession libérale (BESCH.). B. 1750 « favorable aux libertés individuelles, en particulier à la liberté politique » (ARGENSON, Journ., VI, p. 141 ds BRUNOT t. 6, p. 129). Empr. au lat. liberalis « relatif à une personne de condition libre » d'où « bienfaisant, généreux » et « noble » proprement « qui convient à un homme libre », dér. de liber « libre ». Fréq. abs. littér. : 1 366. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 930, b) 1 532; XXe s. : a) 1 887, b) 1 352. Bbg. BALDENSPERGER (F.). Notes lexicol. R. Philol. fr. et Litt. 1927, t. 39, p. 60. - DUB. Pol., 1962, pp. 331-332. - MAULNIER (Th.). Le Sens des mots. Paris, 1976, pp. 137-138. - RABOTIN (M.). Le Vocab. pol. Paris, 1975, p. 58, 59, 63, 64, 67. - STIMM (H.). Die romanischen Wörter für frei. Saarbrücken, 1967, pp. 17-18. - VARDAR Soc. pol. 1973 [1970], pp. 258-259.

libéral, ale, aux [libeʀal, o] adj. et n.
ÉTYM. V. 1160, « généreux »; lat. liberalis, de liber. → Libre.
1 Vieilli. Qui donne facilement, largement. Aumônier (adj.), généreux, large, munificent, prodigue (→ Avaricieux, cit. 3, Pascal; imprévoyant, cit. 1). || Il était généreux et libéral envers ses amis (Académie). || Il est plus libéral de promesses que d'argent. || Libéral en, de qqch.Par ext. || Une main libérale. || Abandonner qqch. dans une intention libérale, de libéralité. Don; donner.
1 (…) elle était naturellement libérale, même dans son extrême vieillesse, quoique cet âge ordinairement soit souillé des ordures de l'avarice.
Bossuet, Oraison funèbre de Yolande de Monterby.
1.1 (…) je ne suis pas accoutumée à manger des choses si délicates; et, si j'en mange, c'est pour ne pas refuser ce que Dieu m'envoie par une main libérale comme la vôtre.
A. Galland, les Mille et une Nuits, t. III, p. 452.
Par métaphore ou figuré (en parlant des choses) :
2 Quoique, pendant tout l'an, libéral il (l'arbre) nous donne
Ou des fleurs au printemps, ou du fruit en automne (…)
La Fontaine, Fables, X, 1.
3 Un pédant dont on voit la plume libérale
D'officieux papiers fournir toute la halle.
Molière, les Femmes savantes, I, 3.
2 (XIIIe, au sens étym. « digne d'un homme libre »; trad. du lat. artes liberales). Vx. || Arts libéraux (peinture, sculpture) et arts mécaniques. Art (supra cit. 64). || Sciences libérales (vx). → Artisan, cit. 1. — Éducation libérale (vieilli) : éducation basée sur la pratique des arts libéraux.
(1845, Bescherelle). Mod. || Professions libérales : professions de caractère intellectuel que l'on exerce librement ou sous le seul contrôle d'une organisation professionnelle.
3.1 (…) cette éthique du travail et du métier, solidaire d'une valorisation de l'activité créatrice, tend à disparaître. Le « consensus » à ce propos se dissout et seules quelques professions plus ou moins libérales (dites « libérales ») conservent cette idéologie; elle couvre la consolidation de ces activités professionnelles (médecins, avocats, architectes, ingénieurs, etc.) en corps constitués, armature sociale et institutionnelle de la nouvelle France.
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 86.
3 (1750, d'Argenson; sens répandu v. 1799-1800). Favorable aux libertés individuelles, dans le domaine politique. Libéralisme. || Doctrines, idées, opinions, théories libérales. || Principes libéraux. || Institutions libérales. || Régime libéral. || L'Empire libéral : dernière période du second Empire, qui succède à l'Empire autoritaire. || Pays, états libéraux (→ Jeu, cit. 55). || Démocratie libérale.
4 La liberté nationale est fort accrue pour dire, faire et écrire, les lois sont « libérales ».
d'Argenson, Journal, 1750, in F. Brunot, Hist. de la langue franç., t. VI, p. 129, note 6.
5 Mais si le siècle de Louis XIV a conçu les idées libérales, pourquoi donc n'en a-t-il pas fait le même usage que nous ?
Chateaubriand, le Génie du christianisme, III, II, VI.
REM. Chateaubriand ajoute en note : Barbarisme que la philosophie a emprunté des Anglais.
6 L'apparente insouciance d'Athanase expliquait son refus de faire à ce mariage le sacrifice de ses opinions libérales, mot qui venait d'être créé pour l'empereur Alexandre, et qui procédait, je crois, de madame de Staël par Benjamin Constant.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 308.
7 La veille du XVIII brumaire (…) Maret avait bu aux « idées généreuses et “libérales” qui fondèrent la Révolution ». D'après Bourrienne, c'était le titre de « héros des idées libérales » que Bonaparte aspirait à porter.
F. Brunot, Hist. de la langue franç., t. IX, p. 661.
Par ext. || Idées libérales, larges, tolérantes (en matière sociale et politique). || Discipline, morale libérale.
8 (…) j'ai, en matière de critique (purement littéraire), des opinions si libérales que j'aime même la licence.
Baudelaire, l'Art romantique, XVIII.
(En parlant des personnes). Qui est partisan du libéralisme. || Les bourgeois libéraux, la bourgeoisie libérale. || Parti libéral, par oppos. aux conservateurs et aux monarchistes, au XIXe siècle.N. || Un libéral, une libérale (rare). || Libéraux et royalistes, en France, au XIXe siècle (→ Amender, cit. 6). || Libéraux ( Whig) et conservateurs en Angleterre. || Libéraux (rouges) et conservateurs (bleus) au Canada. || En 1848, les libéraux français, devenus conservateurs, s'opposèrent aux socialistes.
9 J'étais et je reste un libéral, ce qui veut dire que je crois les hommes plus heureux et meilleurs s'ils jouissent des libertés essentielles. Mais je sais aujourd'hui qu'il n'y a pas de liberté sans sécurité, pas de sécurité sans unité.
A. Maurois, Mémoires, t. I, XXII.
Écon. || Doctrine, école libérale, favorable à la libre circulation des biens, à la libre entreprise (par oppos. au dirigisme économique). Libéralisme. || Économie libérale. || Pays de tradition libérale. || Doctrine libérale concernant le commerce extérieur. Antiprotectionniste.Les physiocrates étaient des esprits libéraux.N. m. pl. || Les libéraux.
10 La première de ces écoles, qu'on appelle parfois classique parce que tous les fondateurs de l'Économie politique, les Physiocrates, Adam Smith, Ricardo, J.-B. Say, Stuart Mill, lui appartiennent, parfois aussi individualiste (…) a déclaré à maintes reprises n'accepter d'autre qualificatif que celui d'école libérale. Il convient donc de lui donner exclusivement ce dernier titre, parce que d'ailleurs il la caractérise fort bien et s'accorde avec la formule fameuse qui lui a servi longtemps de devise : Laisser faire, laisser passer.
Charles Gide, Économie politique, t. I, p. 27.
CONTR. Avare, avaricieux, mesquin. — Absolu, antilibéral, autocrate, autocratique, autoritaire, compressif, dictatorial, fasciste (→ Fascisme, cit. 1), illibéral, sectaire, totalitaire, tyrannique.
DÉR. Libéralement, libéraliser, libéralisme, libérâtre.
COMP. Antilibéral, néo-libéral.
HOM. (Du plur.) Libero.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Liberal — Lib er*al (l[i^]b [ e]r*al), a. [F. lib[ e]ral, L. liberalis, from liber free; perh. akin to libet, lubet, it pleases, E. lief. Cf. {Deliver}.] 1. Free by birth; hence, befitting a freeman or gentleman; refined; noble; independent; free; not… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • libéral — libéral, ale (li bé ral, ra l ) adj. 1°   Qui est digne d un homme libre (ce qui est le sens propre). Éducation libérale.    Arts libéraux, par opposition aux arts mécaniques, ceux qui exigent une intervention grande et perpétuelle de l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Liberal — may refer to:PoliticsUnited States* One who supports social liberalism * Liberalism, a political ideology that seeks to maximize individual liberties. Within liberalism are competing schools of thought, in general they are: **Classical liberalism …   Wikipedia

  • liberal — lib‧e‧ral [ˈlɪbrəl] adjective 1. believing that people should be free to behave as they like, and supporting gradual political and social change: • She has liberal views on such issues as equal education and job opportunities for black and white …   Financial and business terms

  • liberal — LIBERÁL, Ă, liberali, e, adj., s.m. I. adj. 1. Care aparţine liberalismului, privitor la liberalism. ♢ Burghezie liberală = parte a burgheziei adeptă a liberalismului. Partid liberal = partid al burgheziei liberale. 2. (înv.) Iubitor de libertate …   Dicționar Român

  • liberal — adj 1 Liberal, generous, bountiful, bounteous, openhanded, munificent, handsome are applied to a person or to his deeds or utterances and mean showing or revealing a spirit of giving freely and without stint. Liberal suggests openhandedness or… …   New Dictionary of Synonyms

  • Liberal DS — ( Liberal DS ) was a social liberal and social democratic faction within the Italian Democratic Party. Its leader is Enrico Morando.It was founded in 1998 as an internal faction of the Democrats of the Left. In 2001 its leader Morando was a… …   Wikipedia

  • liberal — [lib′ər əl, lib′rəl] adj. [OFr < L liberalis < liber, free < IE base * leudhero , belonging to the people, free < base * leudh , to grow up, rise > Ger leute, people, OE leodan, to grow] 1. suitable for a freeman; not restricted:… …   English World dictionary

  • liberal — Adj erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. libéral freiheitlich , dieses aus l. līberālis edel, freigebig, freiheitlich , zu l. līber frei . Das lateinische Wort war zuvor bereits in der Bedeutung freigebig entlehnt worden. Abstraktum …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • liberal — adjetivo,sustantivo masculino y femenino 1. Que es partidario del liberalismo, o de las doctrinas favorables a la libertad política y a la tolerancia: régimen liberal, partido liberal, idea liberal. Estoy leyendo un libro sobre los liberales y… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.